La curiosité a toujours été un moteur pour moi. Mes apprentissages et mes travaux ont souvent été initiés par des questionnements, des expérimentations et une envie de tester les limites de mon médium artistique et de mon matériel.
Autodidacte, mon apprentissage et ma compréhension de la photographie sont marqués par mon besoin de pousser les outils que j’utilise dans leurs retranchements. Ceci est d’autant plus vrai que l’utilisation d’outils numériques ouvre la porte à énormément de résultats inattendus. J’ai à cœur de continuer à me former en expérimentant et en pratiquant. C’est grâce à ce mode de progression que je me sens suffisamment confiant pour entreprendre sans cesse de nouveaux projets.
Je n’essaye pas de retransmettre le monde de façon objective. Au contraire, en m’éloignant d’un réalisme brut, je questionne la réalité. Cette réalité, dont j’explore les frontières, est double. Elle comprend à la fois le sujet existant en dehors de la photo, et également la technique photographique dont j’essaye de trouver les limites pour en apercevoir les distorsions uniques.
Cette curiosité qui me pousse n’est pas que la mienne, c’est aussi celle des autres qui m’entourent, des gens que je croise ou des spectateurs de mes travaux. À travers mes images, je cherche à créer des interrogations, à pousser le regardant à se poser des questions que ce soit sur ce qu’il voit, sur la photographie ou sur l’art en général. Utiliser la curiosité du public pour provoquer un questionnement est une de mes plus grandes motivations.
ENVOYER
Merci beaucoup pour votre message ! Je reviendrais vers vous rapidement.
C'est sympa d'être descendu jusqu'ici